Maison passive Belgique

Une maison passive, en Belgique, qu’est-ce que c’est ?

 

Maison passive Belgique

 

La notion de « maison passive » a été inventée pour maximaliser l’efficacité énergétique et la performance écologique pendant toute la vie des constructions qui la respectent, y compris pour les maisons en Belgique. La première construction de ce type d’habitation a été réalisé pour la première fois en 1991, en Allemagne, par Wolfgang Feist et Bo Adamson. Le Passivhaus Institut a été créé par Wolfgang Feist pour développer et promouvoir le concept, ainsi que la certification de matériels et matériaux tout particulièrement adaptés à ce type de construction. Cet institut labellise également les constructions.

Comme le dit bien son nom, une maison passive est une maison basse énergie qui n’utilise pas de système actif pour le chauffage ou la climatisation. La température intérieure est contrôlée de manière naturelle pour assurer un confort optimal. Cependant, il ne faut pas faire l’erreur de penser qu’une maison passive en Belgique est construite totalement sans chauffage. Elle n’est juste pas équipée d’une chauffage classique comme dans une maison traditionnelle.

Les méthodes de construction écologique d’une maison passive en Belgique sont assez libres tant qu’elles respectent le concept d’une maison passive. Une isolation extérieur, un préfabriqué ou une maison en ossature bois peut tout à fait convenir. Si la construction est faite à partir de matériaux certifiés par Passivhaus, ils assureront une sécurité d’usage.

Ce concept contribue largement à faire baisser la production de gaz à effets de serres car la maison en demande peu au niveau des besoins énergétiques. De plus, si la maison est munie de technologies renouvelables, comme les panneaux photovoltaïques, en plus de son avantage passif, elle pourra même produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. La planète dit merci à ce genre de concept.

 

Demande de catalogue gratuit

 

Maison passive en Belgique

Une maison est dite passive quand elle peut être qualifiée d’eco constructrion (construction économe en énergie). Elle doit répondre à plusieurs conditions pour porter le qualificatif passif. L’isolation, la ventilation, étanchéité à l’air et la protection contre la surchauffe estivale sont des critères de maison passive en Belgique. Cependant ils varient d’une régions à l’autre. Une asbl nommée « La plateforme maison passive » en Belgique délivre des certificats pour de nouvelles constructions qui répondent aux critères de la régions :

Une maison passive en Wallonie doit avoir une consommation inférieure ou égale à 15kWh par m² sur une année. Le besoin d’énergie de la maison ne peut dépasser cette valeur. Pour comprendre plus facilement, cela correspond à une consommation de maximum 1L et demi de mazout /m². Pour son étanchéité à l’air, elle doit être inférieur à 0,6.

A Bruxelles-Capitale, un critère s’additionne aux deux autres. Il s’intéresse à la valeur du besoin en énergie primaire. La région impose à toutes les nouvelles constructions, depuis 4 ans déjà, d’être certifiées « maison passive light ». De ce fait, chaque nouvelles constructions devra répondre à certains critères d’isolation des murs et sols, de l’étanchéité, des châssis ou encore le recours aux énergies renouvelables.

En Wallonie, cet engagement n’est pas encore sur pied mais la région doit tout de même respecter un certain niveau de consommation énergétique pour les nouvelles constructions. Les nouveaux bâtiments de type maison passive en Belgique flamande sont dans l’obligation d’être équipés d’énergies renouvelables tels que les panneaux solaires, les pompes à chaleur ou encore les poêles à pellets.

 

 

Petites comparaisons : standard vs passif

Isolation

Pour une bâtiment standard, l’air froid peut pénétrer dans le logement par différentes ouvertures comme les châssis ou encore des défauts de parois. La chauffage est donc indispensable pour compenser les pertes de chaleur. Cependant, les maisons standards s’efforcent chaque année à respecter de plus en plus les engagements internationaux : l’isolation est de plus en plus importante mais pas suffisante pour se passer d’une installation chauffage.

Dans une maison passive en Belgique, l’isolation doit être irréprochable. La maison doit être suffisamment étanche pour entraver le passage de l’air froid. La chaleur doit pouvoir rester à l’intérieur de la maison et donc elle devrait se suffire à elle-même. Il n’y aura pas spécialement besoin de chauffage ou très peu. Pour cela, l’isolation des murs doit être de plus moins 30cm, des sols de 20cm et 40cm pour le toit selon le type de matériau utilisé. Un triple vitrage est préférable car il permettra de conserver l’énergie à l’intérieur du logement tout en favorisant le rayonnement solaire et une luminosité optimale. La menuiserie doit être, elle aussi, adaptées aux normes en vigueur.

Étanchéité à l’air

L’étanchéité à l’air est une notion importante à ne pas négliger dans une maison passive en Belgique. Dans sa construction, la maison peut être préfabriquée et l’étanchéité dans ce genre de bâtisse est garantie par une couche de plâtre. Dans le cas d’une ossature bois, les murs intérieurs sont recouverts de plaques de matériau étanche à l’air. Toute faille de bois, de planchers ou autres raccords est recouverte de ruban adhésif et film isolant. De plus, un espace réservé aux canalisations évitera n’importe quelle interactif avec cette étanchéité.

La ventilation mécanique contrôlée

Sans système de ventilation, l’air humide et pollué d’une maison standard doit être évacué pour le remplacer par un air plus sain. Cela peut se faire de différentes manières : ouvrir les fenêtres pour renouveler l’air des chambres, installer une hotte dans la cuisine ou encore placer un extracteur dans la salle de bains pour éviter tous problèmes avec l’air humide.

La maison passive en Belgique utilise un système de ventilation mécanique avec une récupération de chaleur. De ce fait, l’air de la maison reste toujours sain et aucun perte de chaleur n’est possible. L’air pollué de la maison est extrait des pièces à l’aide d’un ventilateur en même temps que de l’air sain de l’extérieur est injecter dans ces mêmes pièces. Ces deux nuées se croisent dans un échangeur de chaleur, où les calories de l’air sortant sont transmises à l’air entrant. Jusqu’à 95% de la chaleur peut ainsi être récupérée et valorisée au niveau de l’air insufflé dans les différents volumes.

La chaleur

Dans une maison standard, un simple défaut thermique peut être facilement compensé par le chauffage centrale ou un feu de cheminée. Les habitants y vivent alors de façon très confortable mais ne feront pas vraiment d’économie.

Une maison passive en Belgique est conçue pour éviter la moindre perte de chaleur. Chaque équipement ou activité humaine permet à la maison de se chauffer et son isolation permet à la chaleur de ne pas se dispersée en dehors de l’habitation. Un apport de chaleur avec un poêle à pellet ou simplement avec les fenêtres orientés face au soleil permettront à la maison d’avoir une température suffisamment chaude ses hôtes. Les appareils électroménagers contribuent aussi à cette chaleur.

 

Maison passive Belgique

 

Le prix d’une maison passive

Une maison passive en Belgique demande certainement un plus gros investissement financier qu’une maison traditionnelle. Certes les techniques utilisées pour sa réalisation ne sont pas données mais l’économie d’énergie est telle que, plus les années passent et plus cet investissement est rentable. Pas besoin d’investir dans un chauffage traditionnel, la maison est entièrement conçue pour ne pas perdre de chaleur et donc le chauffage est occasionnel. Le prix d’une maison passive en Belgique est donc à prendre dans sa globalité.

Catalogue gratuit

Constructeur de maison passive

Si vous désirez construire une maison passive en Belgique, il faut bien choisir votre constructeur qualifié dans ce genre de construction. Son rôle sera de vous suivre tout au long du chantier et de vous renseigner sur l’avancée des travaux. Il détiendra un grand nombre de responsabilités et supervisera le travail des différents corps de métier qui se succéderont sur le chantier. Il faut au préalable voir si votre constructeur de maison passive belge est en accord avec votre projet et que sa façon de travailler ne vous accommodera pas. Il doit pouvoir écouter vos suggestions et rien ne doit vous être imposer. Il pourra vous conseillez et être à l’écoute mais c’est tout de même vous le maître de l’ouvrage.

Une maison passive chez Maisons Compère

Maisons Compère est une entreprise de maison clé sur porte. Le concept de maison clé-sur-porte consiste en la prise en charge par l’entreprise de l’entièreté des travaux de votre projet. Vous donnez vos exigences et en un laps de temps de plus moins 1 an, votre maison est prête à être aménager. Mais ce n’est pas tout, Maisons Compère peut construire des maisons selon le concept de maison passive en Belgique en utilisant les dernières techniques qui rendront la nouvelle construction la moins énergivore possible. Si vous êtes un adepte de l’écologie et que vous désirez construire votre maison écolo en toute tranquillité, ce type de construction est faite pour vous ! Les matériaux choisis rendent l’habitation totalement responsable. Ils sont sélectionnés selon des fiches attestant leurs qualités.

De plus, l’isolation des maisons est supérieurs aux normes requises par le pays. Cette société construit des maisons partout en Belgique, que ce soit du côté flamand ou wallon. Des conducteurs de chantier et des vendeurs sont responsables chacun d’une région.

N’hésitez pas à contacter la firme et de faire un tour sur son site internet. Sur celui-ci, vous pourrez trouver des photos de maisons construites par Maisons Compère. Vous pourrez aussi commander le catalogue gratuit.



Catalogue Gratuit de 408 pages (301 modèles avec plans et prix)

Demandez notre catalogue gratuit