ACCUEIL MAISONS COMPÈRE
 
  

Maison passive

Constructions écologiques : la maison passive au centre des attentions.

Vous avez pris votre décision d’enfin vous lancer dans le beau projet d’une construction de maison. Cependant étant très respectueux de l’environnement, vous voulez vous en savoir un peu plus sur les différentes sortes de constructions écologiques qu’il est possible de réaliser. Exit les maisons préfabriquées et autre maisons modulaires belges. Plus précisément, la maison passive vous intéresse. Maisons Compère ne propose pas d'habitation passive mais plutôt des maisons clé sur porte « basse énergie ». Malgré cela, voici quelques réponses à vos questions concernant la maison passive belge, ce que c’est réellement, les critères pour qu’une maison soit considérée passive, mais aussi comment elle fonctionne, c’est-à-dire comment elle gagne de la chaleur, comment elle est ventilée mais aussi sur les appareils ménagers qui consomment moins et autres énergies renouvelables.
 
Maison Passive

Différence entre la maison passive et la maison traditionnelle

Vous avez déjà entendu parler d’une maison passive mais n’avez aucune idée de ce qui la différencie d’une habitation traditionnelle comme une maison clé sur porte ? Qu’est réellement une maison de type "passive" ? Le concept pourrait être résumé par ceci : une maison passive est une maison qui consomme une quantité d’énergie égale ou inférieure à 15kWh/m² par an. Pourtant une maison passive, c’est beaucoup plus que ça !

La température intérieure d'une maison passive

Une maison passive limite tellement les pertes de chaleur qu’un chauffage n’est même pas nécessaire ! Une énergie de 2000 W plus ou moins (la même quantité de chaleur que produit un fer à repasser !) est capable de chauffer la maison pendant tout l’hiver ! De la même manière, un simple pare-soleil devant vos fenêtres permet d’éviter une surchauffe dans votre maison. En moyenne, une habitation passive consomme 4 fois moins d’énergie qu’une habitation dite « normale » comles les maisons traditionnelles clé sur porte. C’est une réelle économie d’énergie bénéfique, pas seulement pour votre argent mais également pour l’environnement (d'où son appelation d'eco construction) ! La chaleur se garde très bien dans ce genre d’habitation grâce à l’isolation du bâtiment. Sur les murs d’une maison passive on peut trouver entre 25 et 35 cm d’isolant, 20 cm d’isolant sur le sol et entre 40 et 45 cm d’isolant pour le toit.

Evidemment pour que l’isolation soit à son maximum, les doubles vitrages ne suffisent pas ! Une maison passive est équipée de triples vitrages ainsi que de tous les châssis et toute la menuiserie qui les accompagne. Toute cette isolation très performante rend la maison étanche à l’air, c’est-à-dire qu’elle est totalement « hermétique ». C’est grâce à tout cela que la maison passive perd très peu de chaleur. 

La ventilation de la maison passive

Bien sûr, en entendant que vous vous apprêtez à faire construire une maison hermétique, il est normal de se demander comment vous aller faire rentrer de l’air frais dans votre maison passive. Chaque habitation passive est équipée d’un système de ventilation qui fait rentrer de l’air frais et fait sortir l’air humide ou pollué. C’est un système beaucoup plus performant qu’une simple aération dont se contentent souvent les maisons cle sur porte. En effet lorsque vous ouvrez une fenêtre pendant un petit temps, l’air n’est renouvelé que pendant ce laps de temps. Quand vous fermerez votre fenêtre, l’air ne sera pas renouvelé jusqu’à la prochaine ouverture. Grâce au système de ventilation, l’air humide de la cuisine, salle de bain ou toilettes sera évacué tandis que l’air frais sera redirigé vers des pièces comme le salon ou les chambres afin qu’il y fasse bon vivre. L’air est donc toujours renouvelé dans la maison, sans devoir ouvrir une seule fenêtre ou porte, et donc préserver la chaleur intérieure tout en ayant un air frais constant.

Cet échange d’air est rendu possible grâce aux tuyaux qui amènent et font sortir l’air. Il y a deux tuyaux : un des deux fait sortir l’air chaud humide et pollué de la maison tandis que l’autre fait rentrer l’air frais. Les tuyaux sont parallèles et mis de sorte à ce que la chaleur du premier soit transmise au deuxième sans que jamais les deux « airs » ne se rencontrent. L’espace entre les deux tuyaux est tellement grand que la chaleur est échangée avec un rendement compris entre 80 et 90%. De plus, les tuyaux sont enterrés a plus de 2 mètres sous terre, ce qui veut dire qu’étant donné que la température constante sous le sol à cette profondeur soit de 10 degrés, l’air qui rentre par les tuyaux est naturellement chauffé en hiver mais aussi naturellement refroidi en été. Un système de by-pass permet aux tuyaux d’injecter directement l’air dans votre maison et ainsi vous permet de profiter d’air frais dans votre maison.

L'énergie dans une maison passive

Vu qu’une maison passive n’a pas besoin de beaucoup de chaleur pour être totalement chauffée (rappelez-vous que la simple chaleur que dégage un fer à repasser permet de chauffer l’entièreté de la maison pendant tout l’hiver, ce qui n'est pas rien face aux dépenses énergétiques d'une maison clé sur porte en Belgique !), une installation de chauffage par le sol ou radiateur classique serait une grosse perte de temps et d’argent. Ce qui convient dans une maison passive c’est un chauffage d’appoint et une ventilation mécanique comme celle expliquée avec le système de tuyaux. Un chauffage d’appoint est un petit chauffage indépendant du système central. On peut le déplacer dans toutes les pièces et il existe trois types de chauffages d’appoint : ceux qui fonctionnent avec l’électricité, le gaz ou le fioul. A vous de choisir celui qui vous convient le mieux si vous souhaitez faire construire une maison ecolo et utiliser un chauffage d’appoint. Mais il existe d’autres moyens de faire évacuer la chaleur ou au contraire la faire rentrer dans la maison.
 
Par exemple, de grandes baies vitrées orientées vers le sud (donc ensoleillées la plupart de la journée) permettent de chauffer l’habitation de manière assez conséquente, c’est d’ailleurs de l’énergie solaire que vient la plupart de la chaleur comprise dans une maison passive. Les vitres sont fabriquées en verre super isolé qui permet de capter encore plus de chaleur, ce qui permet de capter l’énergie solaire même en hiver. Bien sûr il semble indispensable d’avoir un pare-soleil bien orienté en été pour éviter une surchauffe de l’habitation.

La chaleur peut aussi venir de tous les appareils électroménagers tels que les ordinateurs, les lampes, la machine à laver ou sèche-linge, le lave-vaisselle… Mais les activités que font les habitants de la maison apportent également beaucoup d’énergie et donc de chaleur dans l’habitation. Cuisiner, se laver, repasser, etc. apporte déjà beaucoup d’énergie cependant la seule présence des résidents dans l'habitation passive génère de la chaleur ! En effet, on compte en moyenne une énergie de 100W libérée par habitant ! Cette énergie n’étant pas totalement évacuée, elle permet de chauffer la maison passive de manière régulière, sans besoin nécessaire d’un chauffage. 
 

Le confort de la maison passive

En plus de la perte d’énergie extrêmement minimisée, une maison passive est une maison très confortable par la même occasion. En effet, vu que la maison est étanche à l’air, il n’y a jamais aucun courant d’air désagréable, de plus l’air de la maison est renouvelé sans arrêt grâce au système de tuyaux en sous-sol. Ce renouvellement constant de l’air a pour conséquence d’améliorer la qualité de l’air encore plus que celle d’une maison traditionnelle. Cela ne veut pas dire pour autant que l’air dans une maison traditionnelle est de mauvaise qualité, cependant, il est vrai que le fait que l’air soit sans cesse renouvelé dans une habitation passive permet d’avoir toujours de l’air frais dans la maison sans avoir à rien faire. Vous ne devez donc plus par exemple ouvrir vos fenêtres, ce qui permet une économie énorme de chaleur puisqu’elle ne va plus s’échapper par les fenêtres. En plus d’une qualité de l’air nettement améliorée, la maison passive est très bien isolée d’un point de vue sonore.

En effet remémorez-vous qu’une maison passive est constituée non pas de doubles vitrages mais de triples vitrages ! Ces triples vitrages vous assurent un bien-être total au niveau acoustique puisqu'ils isolent totalement les bruits extérieurs. De plus, l’emplacement des fenêtres est étudié dès les plans de la maison à construire pour que la lumière apportée par celle-ci soit le plus possible suffisante pour illuminer les pièces et donc apporter aussi un certain confort visuel partout dans la maison sans même devoir allumer toutes les lampes. L'habitation passive est non seulement très très peu énergivore, mais elle vous garantit également une qualité de vie nettement améliorée.

Les critères de l'appelation "maison passive" en Belgique

Attention tout de même ! Si vous désirez faire construire une maison passive, faites attention à ce que celle-ci respecte tous les critères nécessaires pour « mériter » cette appellation de maison passive. En effet, il existe plusieurs conditions pour qu’un bâtiment soit considéré comme une construction écologique. Il y a certains critères qui sont destinés pour les logements, donc par exemple une habitation passive et d’autres réservés pour les bâtiments tertiaires par exemple les écoles ou des bureaux. Nous allons commencer par les critères pour le logement puisque ce qui nous intéresse ici c’est la construction des maisons passives. Les critères qui vont être expliqués sont évidemment des critères belges, ceux-ci peuvent varier d’un pays à l’autre donc si vous désirez faire construire une habitation passive dans un autre pays, vérifiez bien que les critères de ce pays soient également bien respectés.

Quatre critères à respecter pour obtenir le label "maison passive"

Le besoin d'énergie

Premièrement, comme il a déjà été dit, il est obligatoire que pour qu’une maison soit considérée passive que le besoin en énergie de chauffage soit égal ou inférieur à 15kWh/m² par an. De plus il y a un taux de renouvellement de l’air imparti (n50). En effet, ce renouvellement doit être inférieur ou égal à 0,6 h-1 selon la norme NBN EN 13829. L’étanchéité de l’air est vérifiée grâce à un « blower door test ».

La surchauffe

Ensuite, le prochain critère est celui de la surchauffe. La surchauffe dans votre maison passive, c’est-à-dire une température de plus de 25 degrés, ne doit pas dépasser le pourcentage de 5%. Enfin, il est obligatoire de calculer et mentionner la consommation globale d’énergie primaire sans compter les équipements sur le certificat. Ces critères sont les critères d’une habitation passive, c’est-à-dire d’un logement. Il existe aussi des critères pour les bâtiments tertiaires, donc par exemple les écoles ou des bureaux.

La consommation

Comme pour les logements, la consommation d’énergie doit être égale ou inférieure à 15kWh/m² par an. C’est évidemment le premier critère pour que n’importe quel bâtiment soit considéré comme passif. Cependant, les bâtiments tertiaires doivent aussi être capables de prouver que leur besoin net en refroidissement soit inférieur ou égal à 15kWh/m² par an. L’air climatisé ou autre système de refroidissement sont aussi des appareils qui consomment énormément d’énergie. L’énergie primaire d’un bâtiment tertiaire passif doit être inférieur ou égale à 90 – 2,5 x compacité (la compacité étant la valeur des kWh/m² par an dont le bâtiment a besoin).

L'étanchéité

Concernant l’étanchéité de l’air, le taux de renouvellement d’air est le même que pour les logements. Ce taux n50 doit être égale ou inférieur à 0,6 h-1 selon la norme NBN EN 13829. Et tout comme pour les logements, ce taux doit être vérifié par un « blower door test ». Concernant la surchauffe, le nombre d’heures de travail lors desquelles la température est supérieure à 25 degrés ne peut pas dépasser 5% du temps de travail total.

 
Maintenant que vous connaissez tous les critères à respecter pour faire construire une maison passive, vous devez prendre connaissance des énergies renouvelables à ajouter à votre future mais passive afin de réduire encore plus le besoin énergétique. Par exemple, les panneaux solaires sont de très bons investissements puisqu’ils peuvent fournir de 40 à 50% des besoins en eau chaude d’un foyer qui habite dans des maisons passives. On peut aussi ajouter d’autres énergies renouvelables telles que des panneaux photovoltaïques ou encore des éoliennes pour faire des économies sur l’électricité. Cependant ne faites pas passer l’installation de ces systèmes avant la construction à proprement dit de votre habitation passive.

Pensez d’abord à l’isolation de votre maison, son étanchéité, sa ventilation et évidemment les gains d’énergie. L’installation d’éoliennes ou de panneaux photovoltaïques pourra attendre un peu. Cependant ce ne sont pas des systèmes à exclure puisqu’ils permettent aussi des économies incroyables d’énergie. Un tel système a cependant un coût bien sur, qui rend le prix de la maison clé sur porte bien accessible. Mais tout dépend de vos priorités. c'est pourquoi nous vous proposons l'entre deux avec nos maisons basses énergies.
 
© 2017 Maisons Compère SA - Blog - Vie privée